L’Amérique Latine est une terre de mélange, de métissage et de multiculturalisme. Des peuples déjà présents à l’origine, ou venus par la suite avec l’époque des grandes conquistadas, peuplent aujourd’hui le continent Sud-Américain. Le Pérou ne déroge pas à la règle. Quelles cultures et traditions font du Pérou aujourd’hui un melting-pot de saveurs, rythme et couleurs ?

Bon, j’ai envie de commencer par parler des plats typiques du Pérou, car j’ai faim. Mixité du peuple et culture c’est une chose, mais sans une terre fertile et un climat sympa, tout ce melting-pot ne servirait à rien. La grande chance du Pérou c’est la richesse de sa terre et de ce qu’elle permet de cultiver. Je ne vais pas vous faire une liste, mais tout pouce ici. TOUT, selon les régions évidemment. On y trouve les fruits de chez nous, mais aussi les fruits tropicaux. Ces ressources infinies ont donc contribué à la création de plus de 2 500 recettes de soupes, et 250 desserts.

Sur la côte vous trouverez la pachamanca, un plat à base de grillade faite à même le sol avec du poisson ou de la viande (au choix).

Les plats péruviens viennent d’un métissage entre cultures ancestrales, culture africaine, européenne ou asiatique.  Les conquistadors venus d’Espagne sont venus avec leur richesse culinaire, due à la mixité entre cuisine espagnole et la cuisine nord africaine (présence des Maures à l’époque). Avec l’arrivée de nombreux esclaves africains est apparue la cuisine créole Afro-péruvienne. Les chinois ont créé la Chifa en mixant leurs recettes aux recettes péruviennes. Ce sont eux qui ont importé la culture du gingembre, et le lomo saltado (viande sautée aux légumes). Les Italiens sont eux aussi venus avec leurs recettes et leur grandeur gastronomique dans leurs valises. Les pâtes, le poulpe à l’huile d’olive ou la culture de la fameuse gelato italienne. Les Japonais eux sont venus avec leur culture du poisson cru et ont permis d’inventer des recettes savoureuses comme le ceviche. Le Pérou continue chaque jour de développer sa culture gastronomique, assurant pour encore de longues années, la satisfaction des papilles des touristes.

Les fêtes incas et se plonger dans le Pérou d’autrefois…

Ce qu’il y a de bien au Pérou, c’est qu’ils ont réussi à plus moins bien conserver la culture inca, en continuant de célébrer certaines fêtes. C’est le cas le 24 juin avec l’Inti Raymi, qui signifie la course du soleil en Quechua et qui célèbre le solstice d’hiver. Cette cérémonie se déroule à Cusco. A l’époque, ils étaient vêtus de magnifiques parures, et jouaient de la musique. L’Inca partageait la traditionnelle boisson chicha de jora et versait de l’or massif en offrande au dieu du soleil, accompagné de sacrifices animaliers. Aujourd’hui les costumes sont les mêmes, mais on n’offre plus d’or au dieu. Le sacrifice d’un alpaca a toujours lieu au milieu des danses et chants de la communauté. Cette fête est le symbole qui montre la force de l’identité nationale péruvienne.

Parlez-moi d’art…

Le tissage est au Pérou est très important au Pérou. C’est un art à part entière, le plus vieux du pays, bien avant la céramique ou la métallurgie. Le tissu avait une grande importance à l’époque et pouvait faire office d’offrande aux dieux. Le tissu avait une valeur égale aux pierres précieuses ou à la métallurgie. Aujourd’hui encore, le tissage a une grande valeur et est toujours pratiqué. Ce sont des tissus et des couleurs que vous ne retrouverez nulle part ailleurs, attention les yeux !

Parlons peu, parlons clichés. Si je vous dis musiques péruviennes, vous me dites flûte de pan, charango ? Je vous répondrais que c’est hyper réducteur de s’arrêter à cela. En effet, grâce à l’immense mixité de culture que compte le Pérou, une multitude de genres musicaux, de danses sont apparus. Les traditions andines ont apporté une grande diversité d’instruments à vent. Les africains sont venus avec leur rythme rempli de percussions, de modulations vocales et ont inventé entre autre, le cajón. Les européens ont apporté les instruments à cordes comme le charango.

Alors, on y va quand au Pérou ?

Partager l'article

J’espère que cet article invité écrit par Lou de peru-excepcion vous aura donné envie de partir faire un tour au Pérou. Posez vos questions en commentaire, et partagez l’article avec vos amis voyageurs, ou sur des groupes Facebook.

Catégories : Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *